Simiane la rotonde Haute Provence
Simiane-Agoult
Entre Ventoux, Lure et Luberon | Art de vivre | Les chemins de la découverte

 

Sous la protection des Simiane-Agoult, le village prospéra grâce à l’agriculture, au négoce et à la verrerie, industrie dont ce fut le point de départ en Provence, au XVe siècle. De riches familles en ont alors fait un bourg raffiné. Le long des ruelles pavées et fleuries, les fenêtres à meneaux et les portes des demeures cossues, avec linteaux de pierres sculptés et panneaux de bois diamantés, racontent la noblesse ou la bourgeoisie aisée des verriers, notaires, avocats et chirurgiens qui eurent pignon sur rue, du XVIe au XVIIIe siècle. Le majestueux portail XVIIe siècle de “ l’ostau ” (maison) Montjallard, avec ses pilastres et un entablement orné d’une frise et surmonté de balustres, n’en est qu’un exemple.
Au gré des galeries, des ateliers d’artistes et d’artisans d’art qui offrent un large éventail de créations, de la poterie traditionnelle à l’art contemporain, voici également la place couverte des vieilles halles, du XVIe siècle, avec sa fine colonnade, ou le curieux clocher Saint-Jean : non seulement son église a disparu au XIXe siècle, mais la foudre l’a décapité en 1897. Il continue néanmoins à sonner.

 


Site officiel de Simiane la Rotonde | Plan du site | Contact | Crédit photos Jack Burlot