Simiane La Rotonde

Présentation

Classé au titre des Monuments historiques depuis 1841 et racheté par la municipalité il y a quelques années, le château a fait l'objet d'un ambitieux programme de restauration. Cet investissement, assez lourd pour une commune de cette taille, est justifié par l'intérêt historique et architectural du site. Outre la célèbre rotonde du donjon, propriété municipale depuis le XIXe siécle, cinq salles sont ouvertes à la visite dont deux, en saison, consacrées aux plantes aromatiques et médicinales.

Une visite historique

En visitant le château de Simiane-la-Rotonde, vous plongerez dans l'histoire millénaire d’un édifice qui succéda à un ancien oppidum romain. Propriété des Simiane Agoult, il connut plusieurs remaniements importants au gré de périodes d’intenses activités ou d’abandons partiels.

L'un des plus anciens châteaux de la Provence médiévale

Dès 1031, il apparaît déjà dans un acte de donation envers l’abbaye de St Victor (Marseille) comme Castrum.

La partie la plus ancienne du château est la grosse tour en forme de cône tronqué, l’ancien donjon, haute de plus de 18 mètres, jadis entourée d’un large fossé sec. Les restaurations récentes permettent d’appréhender avec plus de justesse l’espace de vie des occupants du Moyen-âge. Une exposition permanente consacrée à l’histoire du château et de la famille prend place au sein d’une très belle salle romane : vous y découvrirez des éléments d’architecture retrouvés dans la cour castrale lors des dernières fouilles archéologiques, ainsi que des copies de documents manuscrits témoignant d’évènements locaux.

La Rotonde, un extraordinaire ouvrage architectural

Si le château nécessite encore de trouver de nouveaux documents d’archive afin de nous révéler tous ses mystères, il ne manquera pas de vous fasciner par sa pièce maîtresse : la rotonde, la salle d’apparat du donjon avec sa magnifique voûte hélicoïdale ouvrant sur un oculus zénithal. Des masques de pierre expressifs, issus d’un bestiaire médiéval symbolique, et surplombant les chapiteaux de la salle, cohabitent aujourd’hui avec des œuvres contemporaines, renouvelées au fur et à mesure des expositions. Un festival de musique ancienne fait résonner chaque été au mois d’août ce bel édifice qui accueillit autrefois des troubadours.

Un château aux multiples facettes

Depuis la partie accessible de la terrasse aménagée sur l'aile Est, ancien logis en ruine du XIe siècle, vous admirerez la vue imprenable sur les toits en contrebas, la vallée couverte de champs de lavandin (en saison) et les collines boisées de chênes blancs. L’appartement Renaissance restauré, et ses trois salles à l'enfilade, permet aujourd’hui d’accueillir des expositions et le laboratoire d’aromathérapie Sainte Victoire (Groupe Young Living) qui initie les visiteurs aux bienfaits des molécules aromatiques issues des huiles essentielles.